Un programme d'affiliation ou un programme associé est un accord entre un annonceur et un webmestre. Si une entreprise ou organisation a généré, produit ou conçu un produit et le promeut et le commercialise via votre site Web, vous pouvez également générer un revenu supplémentaire en invitant les visiteurs de votre site Web. pour le promouvoir en échange d'une commission.

Vendre des services sur les deux plateforme vous permettra de générer un salaire très convenableSi vous avez une expérience professionnelle dans la conception graphique,le marketing, les réseaux sociaux ou en référencement SEO, par exemple, vous pouvez proposer des services sur 5euros à partir de 5 € par tache.Vous pouvez vendre une grande variété de services et de produits par l’intermédiaire de ces deux sites .
En tant qu’affilié, vous allez jouer un rôle de conseiller pour vendre un produit par affiliation. Le vendeur va s’occuper de « vendre » (expédition, paiement…). Vous, vous allez simplement analyser votre produit, repérer ses forces, ses points faibles. Vous allez apprendre à connaître votre produit aussi bien que le vendeur (le produit devra être de qualité).
Avec la hausse des prix de l'essence, le taux de chômage élevé et l'inflation prête à devenir incontrôlable, votre talent pour réduire les dépenses des ménages devient de plus en plus important. Vous pouvez réduire les services comme l'aménagement paysager et les chaînes câblées premium (par exemple DIRECTV), et vous pouvez réduire vos factures d'électricité en utilisant l'électricité, le gaz et l'eau avec parcimonie. Mais qu'en es

7 – Animez votre réseau d’affiliation : généralement un affilié fait tourner ses programmes au bout de quelques jours s’il ne voit aucun retour, ou quelques semaines si du CA est généré… Vous devez donc traiter ce turn over en proposant des animations, des nouvelles bannières de publicité… Là encore un des modèles du genre c’est Vista Print, avec une chaîne de prospection et de fidélisation impressionnante avec des séries d’emails de ré-activation thématique, promotionnel, coup de coeur….
L’autre problèmes potentiel c’est la fraude : si vous payez proportionnellement au CA réalisé, le risque se situe surtout au niveau des impayés… mais si c’est un paiement au formulaire et que vous n’êtes pas sûr de générer du CA à partir de leads « pourris » vous devez prévoir un arrêt immédiat de l’offre (ou au moins l’arrêt de la validation de nouveaux membres) pour surveiller attentivement quel est le taux de transformation, le CA généré, les retours produits et surtout la marge !

* Et il y a les personnes qui commandent rarement (voire jamais) qui peuvent également être intéressés par un produit numérique en vente, et qui vont réfléchir à 2 fois avant de se lancer, encore plus si le prix passe la barre des 50 Euros. C’est à eux qu’il faudra principalement penser en choisissant un produit avec une lettre de vente de qualité.
8 – Communiquez sur votre programme d’affiliation : la plupart des entreprises font l’erreur de »cacher » cet outil pour éviter que leurs clients ne l’utilisent pour leur usage interne… Il faut au contraire le mettre en avant pour inciter les visiteurs à devenir vos ambassadeurs et consommer plus ! De même il est important de faire des communiqués de presse, des articles sur votre blog… ayant pour sujet votre programme d’affiliation afin de leur faire gagner en visibilité sur Internet.
5 – Récupérez les emails de vos visiteurs : générer du trafic c’est bien, mais pour réussir dans l’affiliation il faut pouvoir envoyer régulièrement des promotions à vos visiteurs… Pour cela une newsletter, un ebook gratuit… sont d’excellents outils pour inviter vos visiteurs à laisser leurs adresses (nb: réduisez au minimum le nombre de champs à remplir) ! Les Flux RSS sont intéressants, mais privilégiez toujours l’email, car c’est le seul moyen pour envoyer des messages régulièrement…
Le problème c’est que souvent on a aucune idée de par où commencer… Et qu’en France, le concept de revenu passif n’est pas si populaire (après une recherche google, le terme est tapé moins de 100 fois/mois en France, contre plus de 60 000 fois aux états unis), bref on a encore du boulot, pour donner vie à ce concept, à y croire et à lui donner de la crédibilité…
×